débat - La fessée à la maison

Re: débat - La fessée à la maison
lundi 12 janvier 2009 00:49:02
Contre la fessée ! Une punition suffit si elle est expliquée correctement à l'enfant afin qu'il ne recommence plus sa bêtise. Mais de là à faire une loi...


Ma présentation Mon blog n°1 Mon blog n°2
(loove) Je l'aime depuis 2 ans & 10 mois (loove)
Re: débat - La fessée à la maison
jeudi 5 février 2009 01:17:13
Pour poser les choses je suis contre toute violence éducative quelle soit verbale ou physique. Et pour moi la violence physique commence bien avant le contact d'une main sur la peau, le geste suffit amplement!!!!

Une des première valeur que je souhaite transmettre à mes enfants c'est le respect de l'autre...comment transmettre cette valeur , si je ne les respect pas moi-même??

Dans notre société la seule personne que l'on s'autorise à frapper c'est son propre enfant!!!! ça ne vous fais rien de lire ça!!!! Frapper les personnes que l'on aime le plus au monde!!!!!!!!!

Et oui parce que dans nos têtes de tout puissant d'adultes , l'enfant n'est rien, c'est à nous de le forger!!! N'importe quoi!!!!
On ne battrait pas un chien mais on en est rendu à battre nos enfants et par la même à les détruire!!!!
Leur montrer qu'on ne les considère pas comme des individus à par entière, les dresser et leur enlever ainsi tout esprit critique, toute envie de faire ou ne pas faire les choses pour eux-même!!!!

Bon sang, ne sommes nous pas suffisamment malin pour trouver d'autre méthode éducative!!!!! Beaucoup plus respectueuse de nos enfants mais aussi de nous-même!!

Parce soyez honnête, comment vous sentez vous après avoir mis une fessée????
Personnellement je n'en ai mis que 2 à mon fils, et les 2 fois sous le coup de la peur...et je me suis senti vraiment au plus mal, et mon fils aussi!!! Et je me suis retrouvée à m'excuser au près de lui pour mon geste inadapté!!!!

Alors franchement quand je lis que l'on tape un enfant parce qu'il touche à quelque chose ça me fait halluciner!!! N'y a-t-il pas d'autre solution pour lui apprendre que certaine chose ne sont pas à toucher??
Franchement je ne comprends pas!!! Mais je pense que mon mode de fonctionnement doit vraiment être de toute façon extrême !! Puisque personnellement je n'interdit pas à mes enfants de toucher!!!! Je leur apprend à prendre soin de ce qui est fragile, à ne pas jeter ce qui ne doit pas l'être. Et ce qui doit vraiment être interdit car dangereux est hors de porté!!! Forcément ça prend du temps...

Mettre une fessée à un enfant c'est lui montrer que l'on peut taper quelqu'un parce qu'il ne correspond pas à nos attentes. C'est rendre un geste que l'on condamne en société accessible et encore plus grave "normal"
Comment ensuite lui apprendre à ne pas taper?? Fais-ce que je dis, pas ce que je fais c'est ça?? Histoire de montrer une fois de plus à son enfant qu'il est inférieur!!!

"Quand je cris il me rit au nez donc je le tape et au moins la il comprend..." Il comprend quoi?? Que s'il se moque il prendra une fessée. Donc qu'il ne faut pas rire au nez sinon on reçoit une fessée??
C'est sur que ce sera dur de lui expliquer qu'il ne faut pas rire au nez car c'est un manque de respect!! Comment peut-il connaitre le sens du respect!!!!

Bref pour moi une fessée, mais j'irai plus loin, désolée, une fessée, une atteinte verbale (cris, mots inadaptée, dévalorisation), et même une punition n'est pas une méthode éducative que je conçois!!!!!

Mes enfants sont loin d'être parfait, mais ils sont sociables, ont l'esprit critique, savent ce qui est bien ou mal, son curieux...et je ne me considère pas comme laxiste!!!

Pour ce qui est de la lois, il est certain que je trouve cela regrettable qu'il faille une lois pour interdire aux adultes de frapper les personnes qui sont le plus chère à leur yeux!!!! Mais certaine chose sont tellement encrée en nous, générations éduquées par des gestes violents!!! Quoi de plus naturel que de reproduire ce qui nous a été transmis!!!! C'est parfois dur de faire changer les gens, leur habitude, leur schéma que cette lois peut-être un petit coup de pousse!!!!!!!!!
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 9 juin 2009 11:42:56
Personnellement, je trouves que certains exagèrent. Je peux le dire pour l'avoir vécu que la violence verbale fait plus mal que la violence physique. Vous avez ou aurez tous dit quelque chose qui restera gravé dans la mémoire de votre enfant plus que une fessée.

Une fessée est un moyen d'éducation, vous montez sur vos grands chevaux quand on parle de peur. Et pourtant le problème de nos enfants sont le manque de peur envers toute forme d'autorité. Vos enfants ne vous obéissent pas? Que dire à l'école, où les professeurs chaque jour payent pour votre incompétence!
Aucun moyen de rammenner un adolescent (et maintenant cela commence même quand il ont entre 6-12 ans) à la raison, il hurle, certains frappent. Vous pensez que c'est de la faute à qui? Ne venez surtout pas me dire que l'adolescent qui frappe est frapper à la maison; Balivernes. Un enfant qui frappe est un enfant qui n'a pas de limite. Un enfant qui frappe à des parents qui n'ont pas assumer leurs rôles.

Un enfant ça s'écoute, on doit lui parler de sa journée, jouer avec lui, essayer de le comprendre. Combien oublie cela pour se consacrer au programme tv, ou oublie parce qu'ils sont crévés.
Mais touts les enfants ne sont pas les mêmes, certains comprennent, certains non. Un enfant doit être en confiance avec un parent, mais doit aussi en avoir peur. car la peur assure que l'enfant ne fera pas tel ou tel chose.
On ne se permet pas de parler à son patron, parce qu'on a peur d'être viré. On traverse sur la passage piéton au vert, car on a peur d'être écrasé. Je dois vous en citer combien?
La peur est une émotion normale, et ce n'est pas sain de ne pas apprendre la peur à son enfant. Dire qu'un enfant qui a peur de ses parents, ne lui fait pas confiance est faux.
Le problème de l'être humain c'est qu'il ne sait pas faire la frontière entre ses émotions et l'éducation, une fessée ne doit pas être donner pour se sentir mieux (je suis enc colère, paf ma main part NON), une fessée est un moyen d'éducation, souvent en dernier recours.
je pense aussi que beaucoup de parents diront "moi jamais de fessées", et je suis pas sûre qu'ils n'en fassent pas à la maison. Car c'ets un peu, un sujet tabou.
Je ne sais plus qui avait dit que si on tappait son mari, il pouvait aller se plaindre au commisseriat. Tu sais vu les énoooorrrmes traces que laisse une petite fessée, il a peu de chance d'être cru. Dans beaucoup de couple, une gifle se perd, pas de traces, fini 15 minutes après. Tu mélanges femmes/hommes BATTUES avec un enfant qui reçoit de temps en temps une fessée. c'est exagéré.
Pour ma part, je n'ai jamais mis de claques mains ect à n'importe quels enfants que ce soit, car quand je me fâche j'ai une sale tête et en général ils se calment tout de go.
Mais je n'hésiterais pas à jour si besoin était d'humilier un enfant par une fessée.
PArce que plus que mal, c'est humiliant surtout devant la famille, car en général les enfants cherchent leurs limites quand ils sont en précense d'autres personnes car papa maman osent pas se fâcher devant autrui.
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 9 juin 2009 13:17:07
quel débat en effet !!!

je suis comme certaines ... cela m'a déjà échappée ... par coup de stress mais toujours en ayant des tonnes de remors ensuite à vouloir m'affliger la meme chose (attention je ne claque pas mon fils juste sur les fesses et sur la couche !)et fort heureusement Alexis est un enfant calme et sage donc cela a du m'arriver une ou deux fois grand maximum !

il suffit que je dise a mon fils que je ne suis pas contente et que je lui fasse la tete pour que cela lui fasse une bonne punition et si c'est une grosse bétise, le fait que j'en parle a son pere le ferai presque pleurer lol:D alors qu'il n'aura juste le droit qu'a un sermont mais bon c'est tant mieux !

je ne sais pas ce que ca serait si j'avais eu un enfant plus turbulent
comme beaucoup ici, j'ai eu aussi des fessées (moins que ma soeur) mais j'ai pas non plus eu de "traumatisme" par rapport a ca !

il y a fessées et fessées ! je privilégie les dialogues avec mon fils (généralement ca suffit) mais comment je régaierai si mon enfant me tapais une crise de nerfs a se rouler par terre ??

J'imagine la deteresse de certaines mamans... mais j'imagine pas du tout le fait de se défouler sur son enfant ...

il n'y a pas de monde parfait et pas de gens parfait essayons juste de trouver le milieu qui pourrait éviter des drames ...

une loi trop extrême serait mal venue et ne rien faire .... serait de la négligence



Maman d'Alexis 8 ans et d'Océane 16 mois
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 9 juin 2009 13:36:29
ouh lala, on sent l'émotif a fleur de peau dans ce sujet.

Perso, je préfère mettre mes gamins à l'écart quand ils ont enfrain les règles de civilités.

D'une, ils apprennent a se calmer tous seuls,
De deux, je me calme aussi dans mon coin.

Je ne dis pas qu'il n'y a pas eu de fessées, mais de là à en faire un outil de crainte pour l'enfant je suis contre.

Par ce qu'a vouloir imposer la crainte face à la raison , il y a toujours la tentation pour l'enfant à dépasser la limite pour constater que cette limite est toujours présente.

Je préfère de loin, mais c'est plus long c'est sûr, amener l'enfant à réflechir face à ses envies ou ses idées qui ne sont pas toujours judicieuses.

Finalement on arrive à un comportement sain, qui se traduit par une autonomie précoce de l'enfant.

Pour exemple, ma fille de 2 ans et demi a qui j'ai expliqué que se laver les mains c'est bien, mais pas tout le temps non plus. Qu'il y avait des moments particuliers pour cela.

Que si elle voulait jouer un peu avec l'eau du roninet des toilettes et bien il fallait qu'elle aille seule aux toilettes.
Au bout de quelques jours, elle a compris. Elle va aux toilettes, met son adaptateur, rabat la lunette, fait ses petites affaires,s'essuie, enlève l'adaptateur, ferme la lunette, tire la chasse. Range son tabouret et l'adaptateur.
Ensuite, et seulement ensuite elle prend quelques minutes pour se laver les mains.
C'est une juste récompense pour les efforts fourni.

Un enfant ne fonctionne pas qu'à la sanction. C'est plutôt en le félicitant qu'on obtient le meilleur de son enfant.
L'encouragement dans les bonnes conduites est une source de valorisation qui pousse l'enfant à reproduire un comportement qui semble être validé par l'autorité parentale.

il ya aussi un autre risque à prendre la fessée comme seul étalon éducatif:

le risque que l'enfant devenu adulte ne saches pas gérer une situation tendue.

Je m'explique:
N'ayant connu que la réponse physique, il ne saura répondre que par un comportement violent face à son interlocuteur. Ce ne sera peut être pas une violence physique, mais il subsistera dans le ton de sa voix, ou dans les termes qu'il emploiera, un sous-entendu de menace.
Nous avons tous eu face à nous une personne qui est devenue agressive verbalement, et la reflexion qui nous est venue à été "et, si ça continu il va m'en mettre une".

Reflechissons à cette phrase de La Fontaine:

" Patience et longueur de temps, font plus que force, ni que rage"...

Cela vaut pour nous , mais aussi pour nos enfants.

Transmettons leurs le principe suivant:

Action, reflexion, réaction.

Une bétise, un temps de reflexion, une sanction à la hauteur de la bétise.

C'est plus sain et plus rasurant pou tout le monde.

Il est vrai que parfois c'est Action/ Réaction.

Si, en tant que parents on sent que la réponse à été trop vive, on peut l'indiquer à l'enfant. Cela lui permet de voir que ses parents se trompent aussi. Personne n'est infaillible.



Le monde qui nous entoure est déjà emprunt de violence, qu'elle soit auditive, visuelle, physique.
Ne valorisons pas ce mode de communication , qui finalement fait le lit de la manipulation mentale.

Apprenons à nos enfants a créer leur propre reflexion, ils en seront moins des têtes brûlées.Ainsi, les risques de dérapages (drogues, conduite sexuelle à risque, mise en danger physiques),auront mois leur place dans les comportements des adolescents.


naissance: 3,440kg 49cm
1 an :10,700kg 75,5 cm
15 mois :12 kg 80 cm
21 mois : 13.5 kg 87.5 cm
2 ans : 14.4 kg 91 cm
28 mois :16 kg 93cm
32 mois :16 kg 96 cm
3 ans :18 kg 103 cm
pointure : 28 !!!! euh non 29 maintenant ....
4 ans : 20 kg 1 m 10
5 ans : 22 kg 1m15
6 ans : 27 kg 1m22
Je suis entre deux, entre:
Je ne suis rien,
Je suis tout ;
Je suis ce que je suis.

Lao Tseu
Re: débat - La fessée à la maison
lundi 29 juin 2009 13:32:56
Bonjour,

Je suis nouvelle je me suis inscrite pour répondre à ce sujet qui me tient à coeur.
Je veux tout d'abord dire que je suis contre toutes formes de violence envers un enfant. J'ai 17 ans, je n'ai pas d'enfant mais je me sens quand même très concernée par le sujet de l'éducation pour des raisons personnelles. J'ai reçu des fessées comme beaucoup ici.

Je viens ici pour vous parler de la future législation. Certaines personnes sont contre puisqu'elles disent utiliser la fessée exceptionnellement et sans forcément faire mal à l'enfant. Ce qu'il faut savoir c'est qu'aujourd'hui en France il est légal qu'un parent corrige (je ne supporte pas ce mot) son enfant raisonnablement. Mais que veut dire « raisonnablement »? C'est une notion bien subjective... pour certains c'est la tape sur les fesses deux fois dans l'année, pour d'autres c'est une gifle, pour d'autres deux gifles, pour d'autres encore l'enfant reçoit une fessée à chaque incartade... Il faut savoir aussi que certains parents dont les enfants mordent ou pincent, mordent et pince en retour. Pour certains cela est normal et « raisonnable » pour d’autres inadmissible… On ne peut pas clairement définir « raisonnable » dans un texte de loi. Un tel terme appelle forcément chacun de nous à interpréter. Une grosse main fait plus mal qu'une petite main faut-il donc interdire aux personnes ayant une grosse main de frapper? Parce que ça ne saurait pas une "correction raisonnable"? J’ai vu ici une personne qui disait que la fessée laissait quelques minutes la marque de la main sur la cuisse et que ça n’était pas bien grave. Sur un autre forum j'ai vu une mère s'horrifier parce qu'après avoir tapé son fils il avait la fesse rouge. Tout ça pour dire et souligner que la notion de "raisonnable" est propre à chacun de nous... On a tous vu des parents dans les magasins qui avait la main un peu trop leste à notre goût... sans rien dire pour autant.
C'est pour ça que je pense qu'il est nécessaire de légiférer. Pour qu'il n'y ai plus d'ambiguïté sur le mot "raisonnable" et que l'on sache enfin que toutes formes de violence sont interdites y compris la tape sur la main d'un jeune enfant. Cette loi a été voté il y 30 ans en Suède. Au départ elle avait pour but de détecter rapidement les cas de maltraitances. Et ça a marché. Depuis 1979 les placements en foyer dus à des maltraitances lourdes ont diminué de 25%. La violence est traitée à sa source et le parent est recadré par la loi avant de ne pouvoir aller plus loin. Selon les suédois taper l’enfant pour qu’il obéisse n’est même plus dans les alternatives.

je voudrais finir par le fait que certaines personnes ici disent que chez soi on fait ce qu'on veut... soit, ce n'est pas faux... si vous avez envie d'être tout nu étendu dans votre canapé avec un diabolo menthe vous êtes dans votre bon droit. Si vous avec envie de faire la grass' mat ou d'hiberner deux semaines vous avez le droit... mais je pense que du moment que quelqu’un abuse un membre de la famille, c'est bien que l'Etat intervienne. On ne va pas priver les gens de leur droit avec cette loi. Au contraire même puisque on va rendre aux enfants le droit au respect de leur intégrité physique. Mais enfin est-ce que pour vous le fait de ne pas avoir le droit de frapper votre conjoint(e) est une entrave à vos droits et le début de la dictature? Alors pourquoi les enfants ça ne saurait pas la même chose?

Pour finir un petit lien vidéo pour voir comment fonctionne le système suédois. Une vidéo est toujours plus ludique que de longs articles. : )

[www.tsr.ch]

cette vidéo t'interessera sûrement SalwaetAbdou : )

ah et puis aussi: en france 85% des enfants sont punis physiquement dont 30% avec une réelle violence. Et personne ne fait rien pour eux... à méditer.
Et pour ce que est du martinet, il est interdit mais encore utilisé par 10% des parents.


J-4
Re: débat - La fessée à la maison
lundi 29 juin 2009 14:45:27
Purée, j'avais écris un méga pâté et j'ai supprimé. :X
Don, je résume.

Je suis choquée de voir que certaines personnes pensent que les fessées ne font pas de mal.
Moi, il m'est arrivé d'en prendre. Il y en a une qui m'a marquée. C'est ma maïtresse qui me l'a donnée. Devant toute la classe. A 4 ans. Je pleurais pas parce que j'avais mal, je pleurais parce qu'elle m'avait humiliée.

Ma mère m' a donné des fessées mais rien de marquant dont je me souviennes.
Mais la violence en général est traumatisante. Pas forcément la douleur physique.

Par exemple, je me rappelle d'une fois où ma mère était en colère, elle s'engueulait avec mon père. Elle a fait explosé sa tasse de thé en la jetant par terre. J'ai eu peur d'elle, alors qu'elle ne m'avait rien fait. J'ai eu peur de ma mère. Personne ne devrait avoir à dire ça. Pourtant, elle a pas dû le faire intentionnellement. Mais j'ai eu peur.

Ou une autre fois où elle a voulu me gifler. Elle n'a pas pu parce que j'ai retenu ses mains. Elle s'est sentie inférieure à moi de pas pouvoir me claquer. Donc elle m'a donné un coup de pied.

Les deux fois-là, j'étais choquée. Aujourd'hui, je ne suis pas plus affectée que ça, même si quand j'y repense, je me dis qu'elle a fait fort. Et que ce n'est pas de cette façon là que je veux élever mes enfants.

De plus, un parent est un modèle. Si un parent frappe, un enfant pourra croire que c'est normal et reproduire ces gestes. C'est inadmissible.
Cependant, je comprends que cela puisse partir tout seul. Je pense que c'est le cas de ma mère. Mais je pense qu'il faut l'expliquer à l'enfant et savoir s'excuser. Pour mes parents, s'excuser, ce serait se mettre en dessous de moi. Pour moi, ce serait une marque de respect et je les respecterais encore plus.
Re: débat - La fessée à la maison
lundi 29 juin 2009 15:42:24
EUh , .... en me relisant , je précise que je suis pour la sanction pratique et non physique.

C'est à dire que je préfère confisquer quelque chose (télé, sortie prévue, visite chez un copain,...) que de mettre une fessée.

Parfois miss, il m'arrivee d'être injuste, comme quand Pauline commençait ses bétises et que je croyais que Virgile était responsable.
Mais, et beaucoup de parents me critiquent sur ce point, quand j'ai tort, j'ai tort. Et je le reconnais devant Virgile, tout en m'excusant pour cette injustice.

il n'y a que comme ça qu'il peut de rendre compte , que, parfois lui aussi est injuste.

Quelle lourde responsabilité, que celle de transmettre ce genre de valeurs à nos enfants.
mais, si cela est bien fait, quelle récompense plus tard, en constatant que la reflexion et la gentillesse (dans les actes de nos enfants) sont présents.


naissance: 3,440kg 49cm
1 an :10,700kg 75,5 cm
15 mois :12 kg 80 cm
21 mois : 13.5 kg 87.5 cm
2 ans : 14.4 kg 91 cm
28 mois :16 kg 93cm
32 mois :16 kg 96 cm
3 ans :18 kg 103 cm
pointure : 28 !!!! euh non 29 maintenant ....
4 ans : 20 kg 1 m 10
5 ans : 22 kg 1m15
6 ans : 27 kg 1m22
Je suis entre deux, entre:
Je ne suis rien,
Je suis tout ;
Je suis ce que je suis.

Lao Tseu
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 30 juin 2009 13:31:23
Je réponds d'abord à Ellendil qui parle du "bienfait" de la peur ou de la crainte de "l'autorité".
Si tu remplaces "peur" par "respect", ça irait mieux.

Tu respectes l'autorité parce qu'elle te protège, et parce qu'elle te respecte.
Je respecte de traverser au feu rouge, parce que je sais que la loi est conçue pour mon droit de traverser quand le feu est rouge et parce que les automobilistes vont respecter leur devoir : s'arrêter quand il faut.

Je respecte mon patron, pas par crainte d'être licensié, mais parce qu'il me respecte. Si mon patron me manque de respect et me fait "peur" alors là, je dis qu'y a un sérieux problème, et je n'hésite pas à démissionner. spamafote

Tous tes exemples sonnent faux. Je n'ai pas peur de mon mari, ce n'est pas par crainte de lui que je range ma maison, mais par respect pour notre vie de couple et notre famille. Si j'avais peur de lui, et je le craignais, je préférerai divorcer plutôt que de vivre avec cette peur au ventre.
Que dire alors d'un enfant? J'imagine un enfant qui a peur de ces parents? Il n'a pas le moyen de divorcer ou de demissionner!!!!
Il n'a rien, il est IMPUISSANT face à ce monde d'adulte.
Inculquer la peur à des adolescents ou à des enfants, c'est partir sur un échec.
Quant à la corrélation pas de fessée/délinquance, penses-tu que ce n'est pas la première fois que j'en entends parler!!!
Vis-tu dans les quartiers? Côtoies-tu ces jeunes en manque de repère? Moi oui, je les ai beaucoup côtoyé... et qu'est-ce que j'ai découvert sous leur carapace de gros durs? Des enfants maltraités, battus, laissés à la rue sans considération pour eux.
Ne pas mettre de fessées ne veut pas dire n'en avoir rien à faire d'eux.
Ne pas mettre de fessées veut dire, se baisser à leur niveau, les regarder dans les yeux et essayer de chercher LA solution pour ne plus que la bêtise recommence.
Avoir peur de son parent, c'est ne plus avoir confiance en lui à 100%. Si on a eu peur une fois, on aura toujours la crainte que cette peur revienne à un moment... Et ça, je le répète, c'est inadmissible!!!!!!!

Noarame, j'ai jeté un coup d'oeil sur ta vidéo... Et je n'aime pas la méthode employé... Je n'ai pas regardé (trop hâte de rentrer dans le vif du sujet, je la regarderai après avoir répondu)... Mais le fait de montrer le parrallèle entre ne pas mettre de fessées et ne pas poser de limite... Bof quoi...
J'en reviens à ce que je disais au début : ne pas mettre de fessées, c'est trouver une ALTERNATIVE pour poser des limites à ses enfants tout en les respectant, se respectant aussi (c'est très important), pour qu'on avance ensemble...
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 30 juin 2009 13:42:50
tu me diras quand tu auras regardé en entier parceque moi je la trouve géniale cette vidéo!! ;)


J-4
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 30 juin 2009 14:00:44
Citation:
Utilisateur anonyme
Personnellement, je trouves que certains exagèrent. Je peux le dire pour l'avoir vécu que la violence verbale fait plus mal que la violence physique. Vous avez ou aurez tous dit quelque chose qui restera gravé dans la mémoire de votre enfant plus que une fessée.
Une fessée est un moyen d'éducation, vous montez sur vos grands chevaux quand on parle de peur. Et pourtant le problème de nos enfants sont le manque de peur envers toute forme d'autorité. Vos enfants ne vous obéissent pas? Que dire à l'école, où les professeurs chaque jour payent pour votre incompétence!
Aucun moyen de rammenner un adolescent (et maintenant cela commence même quand il ont entre 6-12 ans) à la raison, il hurle, certains frappent. Vous pensez que c'est de la faute à qui? Ne venez surtout pas me dire que l'adolescent qui frappe est frapper à la maison; Balivernes. Un enfant qui frappe est un enfant qui n'a pas de limite. Un enfant qui frappe à des parents qui n'ont pas assumer leurs rôles.

Un enfant ça s'écoute, on doit lui parler de sa journée, jouer avec lui, essayer de le comprendre. Combien oublie cela pour se consacrer au programme tv, ou oublie parce qu'ils sont crévés.
Mais touts les enfants ne sont pas les mêmes, certains comprennent, certains non. Un enfant doit être en confiance avec un parent, mais doit aussi en avoir peur. car la peur assure que l'enfant ne fera pas tel ou tel chose.
On ne se permet pas de parler à son patron, parce qu'on a peur d'être viré. On traverse sur la passage piéton au vert, car on a peur d'être écrasé. Je dois vous en citer combien?
La peur est une émotion normale, et ce n'est pas sain de ne pas apprendre la peur à son enfant. Dire qu'un enfant qui a peur de ses parents, ne lui fait pas confiance est faux.
Le problème de l'être humain c'est qu'il ne sait pas faire la frontière entre ses émotions et l'éducation, une fessée ne doit pas être donner pour se sentir mieux (je suis enc colère, paf ma main part NON), une fessée est un moyen d'éducation, souvent en dernier recours.
je pense aussi que beaucoup de parents diront "moi jamais de fessées", et je suis pas sûre qu'ils n'en fassent pas à la maison. Car c'ets un peu, un sujet tabou.
Je ne sais plus qui avait dit que si on tappait son mari, il pouvait aller se plaindre au commisseriat. Tu sais vu les énoooorrrmes traces que laisse une petite fessée, il a peu de chance d'être cru. Dans beaucoup de couple, une gifle se perd, pas de traces, fini 15 minutes après. Tu mélanges femmes/hommes BATTUES avec un enfant qui reçoit de temps en temps une fessée. c'est exagéré.
Pour ma part, je n'ai jamais mis de claques mains ect à n'importe quels enfants que ce soit, car quand je me fâche j'ai une sale tête et en général ils se calment tout de go.
Mais je n'hésiterais pas à jour si besoin était d'humilier un enfant par une fessée.
PArce que plus que mal, c'est humiliant surtout devant la famille, car en général les enfants cherchent leurs limites quand ils sont en précense d'autres personnes car papa maman osent pas se fâcher devant autrui.

Tu m'excuseras si je suis un peu dure mais vraiment ta réponse me choque!!! ::o

Tu parles d'apprendre la peur à un enfant, tu parles de l'humilier si besoin est ::o
Mais qui es tu pour te dire « cet être humain a besoin d’être humilié »

C’est pour des personnes comme toi que la loi devrait passer! Je comprends mieux pourquoi il est difficile de faire comprendre à certaines personnes que la violence ne sert à rien si ces mêmes personnes pensent ne pas traverser la route par peur d'être écraser ou ne pas parler à leur patron parce qu'elles ont peur d'être licenciées...!

Personnellement je pars vraiment du principe qu'on est tous des êtres humains, enfants, ados, adultes, personnes âgées et qu'on mérite tous le même respect, celui de notre intégrité physique et moral quelque soit l’âge. Un enfant doit être l'accompagné vers l'âge adulte avec amour et respect pas par l’humiliation et lui faire peur volontairement même ponctuellement c'est pas humain ! Si tu humilies un enfant, lui même humiliera plus autrui!

Tu es son modèle ! Ce ne sont pas des valeurs de respect et de vivre ensemble à
transmettre. L’humiliation il n'y a pas pire. On se sent nul, faible, dominé... c'est vraiment un sentiment horrible... alors si elle est infligé par les parents….

Je vais m'arrêter là je suis trop profondément choquée par tes propos... ah et juste un dernier truc... la confiance ne s'ébauche pas sur la peur.


J-4
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 30 juin 2009 15:35:52
Je viens de voir la vidéo.

Alors je suis très mitigée, parce qu'on sent le message très clairement sous-entendu : "sans fessée, c'est très dur pour peu de résultats".
Ce qui est faux. (J'y reviendrais)

De plus, dans le reportage, les familles sont particuliérement laxistes.
Personnellement, la petite du début qui est venue enroulée dans sa couverture et la maman qui lui dit : "ah, tu as encore pris la couverture, je vais la remettre au lit", moi ça me choque.
Je n'irai pas mettre une fessée à mon fils pour ça. Je connais particuliérement ce problème, il défait mon lit que je viens de faire. Je ne vais pas lui dire ce qu'à dit cette femme mais :
"Je ne supporte pas que mon lit soit défait alors que je venais de terminer le rangement de la chambre. ça me met vraiment en colère."
en général, ça suffit pour qu'il m'aide à remettre le tout en place.

Je le respecte, mais il me respecte. Je respecte ses besoins, et il respecte les miens. Je veux bien qu'il joue dans le salon, je respecte son droit d'être dans cette pièce avec ses jouets, mais il nous respecte par la suite en rangeant quand il a fini. Sinon, il peut jouer dans sa chambre, mais ne jouera plus dans le salon.

un autre exemple tout bête Je suis musulmane. Mon mari aussi. Il va à la mosquée pour faire la prière. Abdou (3 ans) aime beaucoup l'accompagner. Nous lui avons expliqué : "c'est un lieu de receuillement, tu ne dois pas faire de bruit dans la mosquée ni courir partout." Un jour, mon mari est rentré en me disant qu'Abdou avait fait n'importe quoi, et qu'il lui a dit : "tu n'as pas su rester calme à la mosquée, pour le moment, je ne préfère pas que tu reviennes avec moi, tu dois apprendre à être calme dans ce lieu."
Abdou a très bien compris. On l'aurait frappé ça aurait donné quoi???
Maintenant, on attend un peu avant qu'il puisse y retourner.

Dans ce reportage, j'ai l'impression que les parents en font trop et prennent TROP sur soi. Et c'est exactement ce que le journaliste a voulu montrer : une dénégation de l'adulte par rapport à l'enfant. C'est pour ça que la juriste pro-fessée passe assez bien. "ah ah, je suis une criminelle et j'en suis fière"... Seulement, le jour où sa fille aura 18 ans, et qu'elle lui mettra un autre coup de pied dans la jambe, elle fera quoi la maman??? hein???
On règle la violence par la violence?

Le respect vient avec le respect.

On a nos besoins qui doivent être respectés et on respecte ceux de nos enfants.

J'aime quand même assez quand ils parlent de cohésion et de communauté familiale.
Juste dommage que la journaliste qui a réalisé le reportage soit une pro-fessée (ça sent à mille kms ;) )
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 30 juin 2009 16:03:58
personnellement je trouve ce reportage neutre... ah et puis quand le ptit (c'est un garçon ;) ) sort avec sa couverture pour moi la mère réagit bien (c'est pas une bêtise ça...pas beosin de parler de sa colère je pense) je trouve que cette famille est bien presentée et que les journalistes respectent leur point de vue. bref j'aime beaucoup cette vidéo. je ne la ressent pas comme toi, c'est selon moi une bonne approche de l'éducation à la suédoise. :)
bizz


J-4
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 30 juin 2009 16:08:51
ah et une dernière chose. Pour la couverture ce n'est pas que l'enfant defait le lit c'est qu'il est couché et sort de son lit avec toute sa couverture. Donc la maman retourne le coucher. : )


J-4
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 30 juin 2009 16:44:43
une vidéo qui ne me convainc pas non plus a 100% il y a de l'extrem dans ce reportage
jamais sanctionné ses enfants ... elles sont ou les limites alors ??? la famille prone la joie de vivre selon les dire de la maman heuuu elle vit au pays des barbapapa ??
comme tout je pense qu'on peu en prendre et en laisser ....



Maman d'Alexis 8 ans et d'Océane 16 mois
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 30 juin 2009 18:48:31
Citation:
SalwaetAbdou
Je le respecte, mais il me respecte. Je respecte ses besoins, et il respecte les miens.
B)

Je suis entièrement d'accord sur le fait qu'il s'agit de respect. Comment vouslez-vous que votre enfant vous respecte si vous ne le respectez pas ! Frappez son enfant, ce n'est pas le respecter. Et après vous voulez leur aprendre le respect ? confused smiley
Re: débat - La fessée à la maison
mercredi 1 juillet 2009 08:34:05
Citation:
noarame
personnellement je trouve ce reportage neutre... ah et puis quand le ptit (c'est un garçon ;) ) sort avec sa couverture pour moi la mère réagit bien (c'est pas une bêtise ça...pas beosin de parler de sa colère je pense) je trouve que cette famille est bien presentée et que les journalistes respectent leur point de vue. bref j'aime beaucoup cette vidéo. je ne la ressent pas comme toi, c'est selon moi une bonne approche de l'éducation à la suédoise. :) bizz

Mes excuses au petit garçon. En regardant cette scène, je comprenais que la maman n'était pas si contente que le petit sorte avec la couverture spamafote

En fait, ce que je reproche surtout à ce reportage (il faut le décortiquer) c'est que ce n'est pas du tout de l'éducation non-violente au sens propre.
Ce que j'entends par éducation non-violente : ENV, c'est le respect des besoins des deux parties.
Quand le Suisse vient dire que les gamins ne se lèvent pas dans le bus pour une personne âgée, par exemple... Pour moi, c'est du laxisme, le fait que les parents n'apprennent pas aux enfants les règles de vie en société sous pretexte qu'ils sont des enfants spamafote
Y a pas besoin de mettre une fessée pour ça.
Je me souviens avoir fait lever ma petite soeur du banc de l'arrêt de bus car une femme en enceinte venait attendre le bus avec nous (j'étais moi-même enceinte au neuvième mois). J'ai dû insister un peu auprès de ma soeur en lui expliquant mon état, mais elle s'est levé. L'éducation selon ce qu'ils montrent dans le reportage, je pense que ça aurait été moi qui me serait levé pour ne pas déranger "la pauvre petite enfant de 8 ans bien portante" ;)

Je sens, dans ce reportage toujours (qui ne reflète pas du tout la réalité, j'en suis sûre ;) ), que les parents "s'oublient" et ne "s'imposent" pas autant que les enfants s'imposent. Tu comprends ce que je veux dire?
Après c'est vrai, qu'on peut le voir différement suivant qu'on ait ou non des enfants et suivant notre éducation aussi.
Si on a reçu une éducation violente, humiliante, etc... on va se dire que ça s'est le rêve.
Mais je proteste!!!

On peut donner une éducation douce et respectueuse tout en posant des limites : en définissant les besoins de chacun des individus et leurs envies, leurs seuils de tolérance, etc... et vivre en harmonie où chacun se respecte.

Bien sûr dit comme ça, ça fait un peu bisounours-land, j'en conviens.
Bien sûr qu'il y a des moments où ça pête. Bien sûr qu'il m'arrive de crier parce que ça déborde. Bien sûr que ça m'arrive de pêter un câble. Mais j'en viens toujours à expliquer après coup, pourquoi à mes enfants.
Ils savent que la colère est sentiment normal, qui nous anime tous.
La manière dont le reportage est filmé, on a l'impression que les parents Suédois ne se mettent jamais en colère, qu'ils sont toujours zen, compréhensifs, etc... ce qui donne très peu de crédibilité au reportage (y a des jours, je suis aussi forte que les parents du reportage, aussi zen, et tout... et d'autres non, comme tout êtres humains!). Et la crédibilité est cassé par ceux qui parlent en français (langue du reportage ;) tout ça, ce sont des techniques de journalistes), qui disent qu'ils fessent leurs enfants, que les enfants en Suède sont des enfants-roi, malpoli, etc...

Le téléspectateur Suisse (il me semble, nan?) va émotionnellement se rattacher à son compatriote et à ceux qui parlent sa langue pour prendre parti, et du coup va trouver les défauts de l'éducation suédoise, énorme. Il va se dire : pas de fessée = pas de limite = zéro réussite pour leur vie future. Agrémenté de ce que dit la juriste : "il y a fessée et fessée" ... bah, ça fait un peu bourrage de crâne spamafote

Tu comprends ce que je veux dire. Le reportage est loin d'être neutre, et c'est qui me dérange. Encore un dernier truc, niveau reportage, à part peut-être les documentaires animaliers (et encore mdr ) y en a pas un qui soit neutre!
Re: débat - La fessée à la maison
mercredi 1 juillet 2009 17:53:14
Citation:
SalwaetAbdou
Citation:
noarame
personnellement je trouve ce reportage neutre... ah et puis quand le ptit (c'est un garçon ;) ) sort avec sa couverture pour moi la mère réagit bien (c'est pas une bêtise ça...pas beosin de parler de sa colère je pense) je trouve que cette famille est bien presentée et que les journalistes respectent leur point de vue. bref j'aime beaucoup cette vidéo. je ne la ressent pas comme toi, c'est selon moi une bonne approche de l'éducation à la suédoise. :) bizz

Mes excuses au petit garçon. En regardant cette scène, je comprenais que la maman n'était pas si contente que le petit sorte avec la couverture spamafote

En fait, ce que je reproche surtout à ce reportage (il faut le décortiquer) c'est que ce n'est pas du tout de l'éducation non-violente au sens propre.

pour moi ça l'est, je n'ai pas la même vision que toi pour le coup...


Ce que j'entends par éducation non-violente : ENV, c'est le respect des besoins des deux parties.

où est le non-respect de l'enfant envers son parent dans le reportage?

Quand le Suisse vient dire que les gamins ne se lèvent pas dans le bus pour une personne âgée, par exemple... Pour moi, c'est du laxisme, le fait que les parents n'apprennent pas aux enfants les règles de vie en société sous pretexte qu'ils sont des enfants spamafote
Y a pas besoin de mettre une fessée pour ça.
Je me souviens avoir fait lever ma petite soeur du banc de l'arrêt de bus car une femme en enceinte venait attendre le bus avec nous (j'étais moi-même enceinte au neuvième mois). J'ai dû insister un peu auprès de ma soeur en lui expliquant mon état, mais elle s'est levé. L'éducation selon ce qu'ils montrent dans le reportage, je pense que ça aurait été moi qui me serait levé pour ne pas déranger "la pauvre petite enfant de 8 ans bien portante" ;)

ben perso je ne ferais pas lever un enfant dans un bus... pour moi c'est pas du laxisme. Et puis c'est un suisse qui parle pas un suédois. Si ça se trouve certains parents demandent à leurs enfants de se lever, on ne peut pas savoir. (même si c'est vrai que ça m'etonnerais)


Je sens, dans ce reportage toujours (qui ne reflète pas du tout la réalité, j'en suis sûre ;) ), que les parents "s'oublient" et ne "s'imposent" pas autant que les enfants s'imposent. Tu comprends ce que je veux dire?

oui tout à fait. Mais ce n'est pas dû au reportage. En Suède les enfants passent avant tout. C'est la réalité et perso je vois pas trop où est le problème...

Après c'est vrai, qu'on peut le voir différement suivant qu'on ait ou non des enfants et suivant notre éducation aussi.
Si on a reçu une éducation violente, humiliante, etc... on va se dire que ça s'est le rêve.
Mais je proteste!!!

On peut donner une éducation douce et respectueuse tout en posant des limites : en définissant les besoins de chacun des individus et leurs envies, leurs seuils de tolérance, etc... et vivre en harmonie où chacun se respecte.

perso j'adhère et je prône l'éducation sans fessée et avec peu de punitions. Mais quand je lis que tu reflechis parfois avant de dire une phrase qui pourrait blesser ton fils comme "arrete de taper par terre avec ton jouet" et que tu dis à la place "le bruit de ce jouet qui cogne contre le sol me fait mal à la tête" et bien ne le prends pas mal (c'est pas le but hein! : ) mais je trouve que ça fait un peu robot... peser ces mots en permanence je ne suis pas pour... dans le reportage la mère parle normalement au petit, sans reflechir et je trouve ça plus humain et moins "prit dans les livres", tu vois ce que je veux dire?

Bien sûr dit comme ça, ça fait un peu bisounours-land, j'en conviens.
Bien sûr qu'il y a des moments où ça pête. Bien sûr qu'il m'arrive de crier parce que ça déborde. Bien sûr que ça m'arrive de pêter un câble. Mais j'en viens toujours à expliquer après coup, pourquoi à mes enfants.
Ils savent que la colère est sentiment normal, qui nous anime tous.

La manière dont le reportage est filmé, on a l'impression que les parents Suédois ne se mettent jamais en colère, qu'ils sont toujours zen, compréhensifs, etc...

ce n'est pas que le reportage je t'assure... les parents suédois sont comme ça au quotidien et jamais un parent suédois ne criera ou s'enervera contre un enfant... c'est leur "politique" si je peux dire. C'est vraiment comme ça que ça se passe, ils ne s'enervent pas contre plus jeune et sont vraiments zen.

ce qui donne très peu de crédibilité au reportage (y a des jours, je suis aussi forte que les parents du reportage, aussi zen, et tout... et d'autres non, comme tout êtres humains!). Et la crédibilité est cassé par ceux qui parlent en français (langue du reportage ;) tout ça, ce sont des techniques de journalistes), qui disent qu'ils fessent leurs enfants, que les enfants en Suède sont des enfants-roi, malpoli, etc...

Le téléspectateur Suisse (il me semble, nan?) va émotionnellement se rattacher à son compatriote et à ceux qui parlent sa langue pour prendre parti, et du coup va trouver les défauts de l'éducation suédoise, énorme. Il va se dire : pas de fessée = pas de limite = zéro réussite pour leur vie future. Agrémenté de ce que dit la juriste : "il y a fessée et fessée" ... bah, ça fait un peu bourrage de crâne spamafote

je ne le ressens pas comme ça, vraiment...

Tu comprends ce que je veux dire. Le reportage est loin d'être neutre, et c'est qui me dérange. Encore un dernier truc, niveau reportage, à part peut-être les documentaires animaliers (et encore mdr ) y en a pas un qui soit neutre!

je comprends ton point de vue bien que je ne le partage pas tout à fait. : )




J-4
Re: débat - La fessée à la maison
mercredi 1 juillet 2009 17:54:52
Citation:
missalice68
Citation:
SalwaetAbdou
Je le respecte, mais il me respecte. Je respecte ses besoins, et il respecte les miens.
B)

Je suis entièrement d'accord sur le fait qu'il s'agit de respect. Comment vouslez-vous que votre enfant vous respecte si vous ne le respectez pas ! Frappez son enfant, ce n'est pas le respecter. Et après vous voulez leur aprendre le respect ? confused smiley

tu as quel âge? tu es jeune non? merci à toi je me sens moins seul au monde avec mes convictions d'ado qui connaît rien à la vie et qui en fait marrer plus d'un... ça fait chaud au coeur!


J-4
Re: débat - La fessée à la maison
mercredi 1 juillet 2009 20:32:10
J'ai 14 ans, Naorame.
Re: débat - La fessée à la maison
mercredi 1 juillet 2009 21:25:42
Coucou à toi.

En fait, Noarame, je comprends que tu ne me suis pas tout à fait dans mon raisonnement ;)
A ce que je comprends à tes interventions, tes parents ne sont pas vraiment dans le genre "Suédois"... je comprends que tu sois touchée par tout ça.
Mais on ne peut définitivement pas vivre dans un monde d'anarchie, ou dans une monarchie.
Or, j'ai l'impression que le reportage c'est un peu ça. On oppose l'anarchie des Suédois (qui ne pose pas vraiment de limites à leurs enfants) à la monarchie des parents fesseurs (qui veulent avoir le "dessus" sur leurs enfants).

Je ne suis ni pour l'un, ni pour l'autre.

On ne peut d'ailleurs pas stigmatiser tous les Suédois... Ce reportage représente 10 mn sur toute une vie...

Ce que je veux dire, c'est qu'on montre un pays où les enfants font la loi (ce qui est absolument faux!!! et le taux de délinquance est très faible en Suède ;) ). Le reportage va dans le sens : les enfants-rois.
C'est aussi les scènes qu'on voit au reportage.

Je suis absolument contre les fessées, contre les punitions, etc...
Quand je dis faire attention à ce que je dis (c'est dans mes bons jours :D ), c'est parce que je le respecte.
En le faisant de plus en plus, ça sort naturellement et c'est une façon de parler très naturelle (bien sûr en l'écrivant, tu l'écris toujours mieux que quand tu le prononces.) Je dis peut être pas : "j'ai une migraine", je dis "ça me casse la tête"... seulement, je l'écris pas comme ça.
J'emploie beaucoup cette methode avec mon mari, et ça remets les choses en place très rapidement aussi... spamafote
Il m'a jamais dit : "c'est quoi ces drôles de phrases que tu me sors."
Parce que ça sort spontanément. Il faut faire un effort pour apprendre à parler, à communiquer intelligement...
On vit dans un monde extrêmement "social" où chaque mot compte, où le moindre mot de travers, ton interlocuteur t'acceuille avec un fusil de chasse.
Apprendre à bien parler à ses enfants, c'est aussi LEUR apprendre à bien te parler, à bien parler en classe, à leur prof, à leur camarade, à leurs future femme...etc...
Un peu ce que disait un des papas suédois : nous sommes les modèles!
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 9 mars 2010 15:56:08
Bien, je ressors ce post, car depuis quelques semaines je suis en permanete confronation avec mon petit aissa. Il crise au moindre non, il jette tout par terre, il me tape et crache par terre.
Des fois ce sont des crises qui peuvent durer 1h à 1h30... je suis assez débordée par son comportament, car c'est un garçon gentil et généreux, calin et tendre. Je ne sais pas ce qu'il se passe et le ponpon, c'est qu'il a un retard de language de 1 an 1/2 environ (il voit une orthophoniste depuis janvier).

donc je veux bien remettre ça sur le fait qu'il n'est pas simple pour lui de communiquer et, j'ai du lui faire retirer des bouchons de cires humaines de ses tites oreilles jeudi dernier (les bouchons de cire peuvent diminuer l'audition jusqu'à 80%).

donc je prends le temps de lui expliquer les choses, mais je ne veux pas en venir à la fessée, la gifle ou autre violence physique ou même mentale.

lorsqu'il fait ses crises, et que même en lui proposant mes bras, il refuse, qu'il jette tout par terre etc... je le mets dans sa chambre, car je n'ai pas d'autre solution dans l'immédiat et parce que il se calme. la chambre n'est pas une punition, je lui dit que je ne veux pas l'entendre pleurer ou crier car c'est pas facile pour moi et qu'il revient lorsque il sera calme.

face à ses crises actuelles (je pensais que cela serait passager), j'ai décidé de suivre une formation basée sur la méthode faber et mazlish. certes peut être que c'est un truc qui ne parle pas à certaine personne, mais moi je suis ouverte à toute méthode qui peut m'aider dans l'éducation non violente pour mes enfants.
Faber et Mazlish sont les auteures de 3 livres :
- Parents épanouis, enfants épanouis
- Parler pour que les enfants écoutent et écouter pour que les enfants parlent
- Jalousies et rivalités entre frères et soeurs

pour résumé toute cette conversation, oui on peut craqué et metre une fessée, et on le regrette. mais même craquer parfois peut avoir des conséquences dramatiques, un geste mal controlé peut avoir de mauvaises conséquences sur la santé de l'enfant.

donc mon but en tant que mère, c'est montrer qu'il y a d'autres alternatives que la violence physique ou moral, car pour mio une fessée, c'est l'équivalent d'une insulte ou d'un mot rabaissant.

et c'est parce que j'ai eu craqué (bien malheuresement) que je DOIS trouver d'autres ressources pouvant facilité la communication et la compréhension entre mon enfant et moi. et parce que n'étant pas une pro-fessée, je m'en veux d'avoir eu craqué et craqué pour mio révéle qu'il y a une faille dans ma façon d'éduquer et de gérer les colères de mon fils.

je vous tiendrai au courant. et si vous pouvez m'éclairer sur ce changement de comportement de mon fils (enfin des idées d'ou sa pourrait venir) ça peut toujours aider.
Re: débat - La fessée à la maison
samedi 26 juin 2010 15:15:55
Je suis contre l'interdiction.
Par contre, je ne suis pas non plus pour la fessee. Ca peut arriver, une petite fessee dans des cas rares, mais ce n'est pas une bonne solution a long terme.


pas de publicité!!!
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 29 juin 2010 16:41:01
Je vois que la discussion est chaude....
Puis-je m'en mêler avec mon experience de mère de 5 enfants dont les aînés sont maintenant adolescents?

Je commencerais pas répéter les propos de mon prof de psycho qui disait:
"la fessée est toujours une erreur... après coup"


La fessée est en effet un aveu d'échec, quand on a perdu patience et qu'on est arrivé au bout de ses propres limites. Limites qui peuvent varier selon notre humeur du jour d'ailleurs... La fessée n'a pas été prémédité (si non, on est dans la maltraitance. Si si, quand on se dit, un peu comme un règlement intérieur: pour telle bêtise, le tarif, c'est une fessée, c'est qu'on choisi la fessée comme mode d'éducation, ce qui est très mauvais psychologiquement pour l'enfant. De ce point de vue, la législation est une bonne chose) Dans une situation classique, la fessée part parce qu'on est à bout d'argument ou de patience (elle n'est pas donnée exprès). Ce n'est vraiment pas un principe d'éducation, c'est un aveu d'impuissance.

Cela ne veut pas dire que je n'ai jamais donné de fessée ou crié. Cela veut dire qu'à chaque fois que c'est arrivé, je me suis sentie mal. J'ai beaucoup verbalisé pour comprendre, avec mes enfants, comment on en était arrivé là.

Faites l'exprérience de comprendre les rouages, les situations qui ont incité à ces actes, cela aide à désamorcer les choses bien avant d'en arriver là.
Faites l'expérience: combien de fois vous criez et répétez les mêmes choses (range ta chambre, viens à table, etc) Est-ce que le cri ou la fessée empêche les mêmes situations de se reproduire la fois suivante? Je suis sûre que non.
Faites l'expérience de trouver une alternative à chaque situation crisante pour éviter de crier ou d'en arriver à donner une fessée. Allez chercher l'enfant dans sa chambre au moment de se mettre à table et passer quelques minutes à regarder ce qu'il a fait avant de passer ensemble à table, au lieu de crier comme d'habitude "à table" et que personne ne réagisse parce qu'ils sont occuper à super bien jouer... ce n'est qu'un exemple, qui peut être très mauvais suivant les cas. à vous de trouver VOTRE alternative. Sachez seulement qu'il y a d'autres façons de faire, et que tout changement de "méthode" demande du temps avant de faire ses preuves.

Ce qui est sûr, c'est que plus on retardera le moment de mettre une fessée, et moins on sera amener à en donner. Encore mieux si on s'en passe carrément!
Exemple: si votre petit de 10 mois insiste pour toucher le clavier d'ordinateur, que vous lui répétez chaque fois, et que chaque fois il insiste, ect... et que, pour qu'il comprenne, vous lui donnez une petite tape (oh, toute petite, qui fait pas mal), qu'est-ce que vous ferez quand il aura 18 mois et qu'il mettra systématiquement par terre le linge que vous viendrez de plier? Une toute petite tape sur les fesse (avec la couche, il ne sent rien de toute façon, mais faut bien qu'il apprenne). Et quand il aura 3 ans et qu'il piquera une grosse crise au milieu du salon parce qu'on lui aura dit non pour changer de chaine la télévision? Une fessée? Et à 5 ans quand il cassera une latte du lit après avoir sauté dessus? à 7 ans quand il ne voudra pas faire ses devoirs? à 12 ans parce qu'il vous fait une vie pas possible pour sortir seul en ville? à 15 ans parce qu'il ne rentre pas aux heures convenues?
Plus la fessée est utilisée, et moins elle a de sens (si tenté qu'elle puisse en avoir un...). Si elle est banalisée, elle n'aura aucun impact, même sur le coup. Elle s'inscrira au contraire comme un mode de fonctionnement, comme quelque chose de normal. Vous serez obligé de monter encore d'un cran la fois suivante (pour obtenir d'ailleurs le résultat tout aussi peu durable que la fois d'avant...) c'est l'engrenage: petite tape sur la main, fessée sur la couche, sans couche, petite tape sur la tête, claque...

De plus, On ne peut pas dire "on ne tape pas" (alors qu'il aura donné un coup de pied à son copin, par exemple) Et donner une fessée ou une claque pour faire comprendre ce principe... Dit comme ça, ça vous parait effectivement abérant. Pourtant, vous donnez des fessées (pour autre chose) et vous tenez quand même ce discours de dire qu'on ne tape pas le copain (c'est à un autre moment, mais ce geste s'inscrit quand même dans le psychisme de votre enfant, comme un geste qu'on peut faire).


Eva est la petite soeur de quatre grands enfants (17ans, 15ans, 12ans, 10ans) qui faisaient déjà notre bonheur!!!!
EVA est née le 21 septembre 2009
dernier jour de l'été! Eva-naissance d'automne...

http://frise.netenviesdemariage.com/reglettes/bandeau_10092779584.png
http://lb2m.lilypie.com/TikiPic.php/RHQQ.jpghttp://lb2m.lilypie.com/RHQQp1.png




Modifié 1 fois. Dernière modification le 29/06/10 17:20 par Laalah.
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 29 juin 2010 17:04:46
Sajaa, j'ai relu ce que tu as écrit. je te trouve très courageuse de ne pas céder à la féssée, et surtout très sage parce que, effectivement, ça ne résoudrait pas les crises, au contraire!
si ça peut t'aider, je peux te faire part de mon experience avec un enfant qui a été sourd à cause d'otites séreuses(mais qui est guéri aujourd'hui). la sourdité fait que l'enfant ne peut pas obéir à la parole.
la communication, pour expliquer, est aussi compliquée, même lorsque l'enfant entend de nouveau, après avoir été soigné. le cerveau n'a pas appris le sens de la parole, et il lui faut du temps pour apprendre. les orthophonistes aident aussi à celà, en plus d'intervenir au niveau du langage (quand il y a un retard).
pour ma part, mon fils a appris le sens du langage avec le temps. ça s'est fait petit à petit... au début, je joignais le geste à la parole: quand je disais viens, je le cherchais en même temps, et l'amenait par la main, puis j'allais juste le chercher, puis je faisais plus que le geste de venir, puis un simple signe de tête... puis juste la parole.
une psy (que l'instit de maternelle avait appelé parce que mon petit bout de 4 ans "n'écoutait pas"..) nous avait dit que même s'il Entendait, il ne mettait pas forcément de sens sur ce qu'il entendait. Le cerveau devait apprendre, avec le temps... Et ça s'est fait tout seul finalement.


Eva est la petite soeur de quatre grands enfants (17ans, 15ans, 12ans, 10ans) qui faisaient déjà notre bonheur!!!!
EVA est née le 21 septembre 2009
dernier jour de l'été! Eva-naissance d'automne...

http://frise.netenviesdemariage.com/reglettes/bandeau_10092779584.png
http://lb2m.lilypie.com/TikiPic.php/RHQQ.jpghttp://lb2m.lilypie.com/RHQQp1.png




Modifié 1 fois. Dernière modification le 29/06/10 17:22 par Laalah.
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 29 juin 2010 18:20:28
J'admets que je reponds sans avoir tout lu,gêné
Moi je suis contre la fessée comme punition maintenant une claque sur les fesses par enervement j'admets que cela est deja arrivé (je ne suis pas parfaite:()
La fessée ne montre que la violence aux enfants,un adulte qui assoit son autoritée sur sa force physique,quelle demarche educative???
Je suis encore choquée en repensant à ma maitresse de CM1 mettant une fessée deculotée à un camarade de classe.Et j'espere que dans nos ecoles à present une telle chose ne serai pas permise!!!!!


Arret Pilule et prise de Duphaston en fevrier 2010 mais ça n'a pas fonctionné.

Alors d'Avril à Septembre Dudu et Oromone.

Depuis Octobre 2010 reprise de Dudu uniquement

Septembre 2011 test positif,mais grossesse non evolutive.:(

Medoc + curetage à 11 SA

Juin 2012 test positif

http://www.enceinte.com/reglette-207753.png
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 29 juin 2010 20:25:33
Ah la la, quel débat !!

Moi, j'admet que j'ai souvent atteint la fessée avec ma fille et que j'ai souvent regretté par la suite !! Et c'est vrai aussi que j'ai atteint ce niveau quand je n'arrivais plus a communiquer avec elle et que quoi je dise, j'avais l'impression qu'elle me narguait, qu'elle s'en foutait , qu'elle faisait tout pour me pousser a bout ... Et c'est vrai aussi que ca n'a jamais rien arrangé ... Pour celles qui savent peut-être, j'avais écrit un post la-dessus, sur le fait que je ne savais plus quoi faire avec ma fille !!

Bon depuis, ma fille a été diagnostiqué hyper-active, est sous Rilatine et je ne vous parle même pas de la différence, c'est waw ... c'est clair que depuis ce médicament, je n'ai plus du atteindre ce stade, la communication suffit, elle est plus a l'écoute, râle mais comprend et ne fait plus trop de crise !! (Peut être aussi parce que elle va devenir grande soeur , ca lui a peut-être fait grimper sa maturité !! ^^) Et vraiment, je me sens beaucoup mieux et je pense qu'elle aussi ...

Il m'est arrivé de pleurer le soir après lui avoir donné une fessée parce que je m'en voulais d'en être arrivé la, mais que je ne trouvais plus de solutions ...

Donc, c'est pas facile !! les parents peuvent craquer et plus facilement qu'on le pense !
Mais c'est vrai que ce n'est pas la solution !! En tout cas, ce n'est pas moi qui vais jeter la première pierre !!
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 29 juin 2010 20:58:10
En tout cas Laalah, je suis tout a fait d'ccord avec toi et je vais m'inspirer de ton modele !! Je ne suis pas parfaite mais je mettrais tout en oeuvre pour devenir mieux !!

Sajaa, je ne sais pas d'ou ca peut venir, mais courage et patience !! ;)
Re: débat - La fessée à la maison
mardi 29 juin 2010 21:31:42
Ce débat m'a fait penser a cette pub ! Si on ne donne pas l'exemple etq u'on donne la fessée, ils reproduiront surement la meme chose avec leurs enfants aussi et entre eux !!
Donnons l'exemple !!
Re: débat - La fessée à la maison
jeudi 1 juillet 2010 08:55:59
Oui, je pense aussi que le "rite de la fessée" est inscrit dans cette société comme trop normale et qu'il est temps que les choses évoluent.
L'interdire, c'est ouvrir une autre voie. Pensez qu'il y a deux générations, les chatiments corporels étaient considérés comme normaux à l'école. Aujourd'hui, ils sont strictement interdits et punis par la loi. Parfois, la loi peut aider à faire évoluer les moeurs...^^

Vous avez remarqué que le sujet est grave??? Où sont tous les petits émoticones qu'on place à chaque bout de phrase d'habitude?lool...


Eva est la petite soeur de quatre grands enfants (17ans, 15ans, 12ans, 10ans) qui faisaient déjà notre bonheur!!!!
EVA est née le 21 septembre 2009
dernier jour de l'été! Eva-naissance d'automne...

http://frise.netenviesdemariage.com/reglettes/bandeau_10092779584.png
http://lb2m.lilypie.com/TikiPic.php/RHQQ.jpghttp://lb2m.lilypie.com/RHQQp1.png
Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des messages dans ce forum.

Cliquez ici pour vous connecter


Messages Post-It / Note Nouveau(x) message(s) Vous avez répondu à ce message
Message déplacés Pas de nouveaux messages

Cet espace est destiné à vous permettre d'apporter votre contribution aux thèmes de discussion que nous vous proposons les données qui y figurent ne peuvent être collectées ou utilisées à d'autres fins.
Un modérateur est susceptible de supprimer, toute contribution qui ne serait pas en relation avec le thème de discussion abordé, la ligne éditoriale du site, ou qui serait contraire à la loi. Vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent (art. 34 de la loi "Informatique et Libertés" du 6 janvier 1978). Vous pouvez, à tout moment, demander par mail à webmaster@bebevallee.com que vos contributions à cet espace de discussion soient supprimées.
Partenaires:
Identification
72 connectés Identifiants perdu ?
À propos | Conditions Générales d'Utilisation | Presse | Plan du site | Mentions légales | Nous contacter

BébéVallée © Copyright Exagame 2004-2009 - Tous droits réservés

Bébé ValléeForum sur la grossesseDictionnaire des prénomsAlimentation grossesseCalcul grossesseIndex BébéValléeBaby ValleyBebés Valle